Le réseau de la Minièresbunn dans le contexte historique

Détails

L'exploitation de la Minièresbunn dans le contexte historique

L’exploitation de la mine de Rodange dans les années 1970

La société MMR (Minière et Métallurgique de Rodange) dont la mine de Rodange faisait partie, exploitait le minerai de fer au ciel ouvert et dans les galeries.

En fonction de la puissance des morts-terrains de recouvrement par rapport à celle des couches de minerai exploitables, le gisement est exploité soit à ciel ouvert ou par galerie.

Le personnel de production travaillait sur deux postes.

L’extraction au fond est mécanisé à 100%

Les minerais sont acheminés depuis les centres de production (soit en ciel ouvert, soit au fond) vers la station de préconcassage au carreau de mine Doihl par un chemin de fer minier à 740mm d’écartement.

Les rames sont constituées de berlines d’une charge utile de 10 tonnes. Les locomotives utilisées peuvent tracter jusqu’à 175 tonnes de minerai.

Après le déchargement et le préconcassage, le minerai est acheminé par un funiculaire vers l’usine de Rodange.

A l’usine de Rodange, le minerai de fer est transformé en fer dans les hauts-fourneaux. Par la suite, les produits sont laminés en produits finis.

Au carreau de mine de Lasauvage se trouvait l’atelier de la mine ou l’entretien du matériel se faisait.

Depuis le hall de transbordement, le minerai de fer extrait de la mine a été rechargé dans d’autres wagons qui acheminaient le minerai de fer vers l’usine de Longlaville. Cette ligne de chemin de fer passait le village de Saulnes et qui rejoignait le village de Longlaville par un tunnel. Pour tracter les trains de minerai de fer sur cette ligne, trois locomotives diesel étaient en service. L’une a été sauvée du ferraillage et a été rénovée.

Une autre exploitation qui a été exploité par la MMR est l’exploitation « Grand bois ». Pour acheminer le minerai de fer abattu dans cette concession vers le carreau de mine du Doihl, une ligne a été construite qui traversait le village de Lasauvage.

carte 1970 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’exploitation de la Minièresbunn en 2022

Après l’abandon de l’exploitation de la mine de Rodange, les installations au jour et au fond ont été dématelés. Aussi tous les rails, locomotives et câbles ont été ferraillées. Après la création de la Minièresbunn en 1990, il fallait s’approvisionner de tous ces installations pour reconstituer toute cette exploitation. Un bon nombre de matériel a pu été acheté dans la Lorraine où la grande vague de fermeture des mines était en cours.

Après des années de travail, un réseau de 6 kilomètres de voie ferrée, dont 1,4 kilomètres sous terre a pu été reconstitué. Ainsi une collection de 51 locomotives des mines a pu été collectionné.

Les trains de la Minièresbunn circulent entre Fond-de-Gras, un ancien centre d’exploitation minière, et Saulnes (F).

Passant par l’ancienne galerie minière, les visiteurs arrivent à Lasauvage. D’ici deux tronçons se distinguent :

l’une voie traverse le village de Lasauvage vers l’église, en temps d’explitation la voie continuait vers l’ancienne concession « Grand bois »

l’autre voie fait la liaison vers le village de Saulnes (F), en temps d’exploitation la voie continuait vers Longlaville.

Durant les trajets, d’anciennes locomotives originaires des mines de fer tractent les trains.

Pendant le passage de la mine, les visiteurs ont la possibilité de visiter la mine et de découvrir le travail et les méthodes d’exploitations utilisés dans les mines de fer.

carte 2022

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir plus:

La Minièresbunn (Film, 2:30)

Minett Park Fond-de-Gras (Film, 4:46)

 

Visite virtuelle

Devenez membre

Dons et sopnsors

 

 

 

 

FaLang translation system by Faboba
   
© Minieresbunn.lu